L’athlétisme fait appel à de nombreuses qualités physiques dont la force, la résistance, l’endurance ou la vitesse. Cette discipline très populaire a été parmi les premières à figurer au programme des Jeux Paralympiques dès leur première édition de Rome en 1960 (cf. rubrique « Histoire du sport adapté ». Ce sport se présente sous de multiples facettes. Les courses sur piste sont appelées « track events » (indiqués par un « T ») et comprennent les sprints, les courses de demi-fond et de fond (il n’y a pas de courses de haies). Elles se déroulent sur des distances allant de 100m à 10.000m. Les sauts (longueur, triple-saut et hauteur – pas de perche) et les lancers (javelot, poids et disque – pas de marteau) sont appelés « field events » (marqués par un « F »). Les épreuves combinées (pentathlon) et le marathon complètent la liste des épreuves.

Diverses adaptations ou aides techniques peuvent être utilisées selon la classe dans laquelle se trouve le participant (voir rubrique sur la classification en sport adapté). Ainsi, les athlètes paralysés des membres inférieurs réalisent leurs courses en chaise roulante. Il s’agit en général de chaises très performantes à 3 roues avec un cadre rigide fait sur mesure. Pour les lancers, ils sont assis sur un siège ancré au sol, ce qui leur procure un maximum de stabilité pour effectuer le lancer (cf. photo).

Les athlètes avec une amputation courent avec une prothèse ou roulent en chaise roulante, selon le niveau et le nombre d’amputations. Les amputés des membres inférieurs utilisent souvent des prothèses sophistiquées en matériaux composites qui restituent un maximum d’énergie (cf. photo).

Les participants avec une paralysie spastique pratiquent soit debout, avec ou sans aide technique, soit en chaise roulante, selon le degré du handicap. Dans ce dernier cas, ils utilisent parfois des techniques de propulsion spécifiques, par exemple en se poussant à l’aide des pieds (cf. photo).

Les athlètes avec une déficience visuelle peuvent avoir recours à un accompagnateur qui les guide verbalement (surtout pour les sauts et les courtes distances) ou les accompagne en course, les 2 étant reliés par une corde (cf. photo). En aucun cas le guide n’a pas le droit de stimuler l’athlète d’une quelconque manière.

Depuis 2012, nous avons au Luxembourg, un jeune athlète avec une prothèse fémorale, Tom Habscheid, qui partique le lancer du disque et le lancer du poids, au niveau international. En 2013, aux Championnats du Monde d’Athlétisme de Lyon, Tom Habscheid a terminé 5e au lancer du disque. Cette année il est qualifié pour les Championnats d’Europe, à Swansea, Grande-Bretagne, au lancer du disque et du poids en catégorie F42. Il fait partie du cadre sport élite du LPC et son objectif sont les Jeux Paralympiques de Rio en 2016.

Vous trouverez son profil sous « athlètes » et ses résultats récents dans « archives ».

Public cible

Athlètes avec déficience physique : amputation, personnes en chaise roulante, infirmité motrice cérébrale et les autres déficiences physiques
Athlètes non-voyants ou malvoyants
Athlètes avec déficience intellectuelle
Athlètes sourds et malentendants

Où pratiquer ?

Il n’existe pas de club de sport adapté au Luxembourg qui propose l’athlétisme. Cependant, si cette discipline est pour vous, vous pouvez toujours vous adresser à un club d’athlétisme pour sportifs valides. Renseignez-vous auprès de la FLA (Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme) pour obtenir les adresses des clubs de votre région. Vous y trouverez des possibilités de vous entraîner en bénéficiant des conseils avisés d’entraîneurs qualifiés.

Partenaires & Sponsors officiels

logo_dms_transpComité Olympique et Sportif Luxembourgois
logo-oeuvre-gris-2  Caisse Médico-Complémentaire Mutualiste  BGL BNP Paribas Luxembourg

Le Comité Paralypmique Luxembourgeois

Fondé en 1973 sous la dénomination «Fédération Sportive Luxembourgeoise des Handicapés Physiques».
En 2005, la Fédération Sportive Luxembourgeoise des Handicapés change de dénomination et devient le «Luxembourg Paralympic Committee», Comité Paralypmique Luxembourgeois.
Le LPC a pour but de veiller à la représentation, à la promotion et au développement du sport pour personnes handicapées au Grand-Duché de Luxembourg.

PROCHAINS JEUX PARALYMPIQES
.:. TOKIO 2020

Logo International Paralympic Committee

Logo European Paralympic Committee

NEWSLETTER .:. Rester à jour :-)