Le cyclisme est incontestablement un des sports les plus populaires, aussi bien parmi les participants valides que les personnes en situation de handicap. Ceci est sans doute lié au fait que le vélo permet à l’utilisateur d’augmenter de façon spectaculaire son rayon d’action et sa vitesse de déplacement. Il est pratiqué sous de multiples formes et donc accessible à un grand nombre de personnes avec des handicaps divers.

handbike-chaise-roulanteIl existe différents accessoires et modèles de vélos. Une manière très pratique de modifier une chaise roulante en vélo-tricycle est de fixer à l’avant sur le cadre de la chaise un système équipé d’un pédalier, d’une roue motrice (via une chaîne de vélo) et d’un changement de vitesse (cf. photo). Les petites roues avant de la chaise roulante sont surélevées et le tricycle ainsi formé procure une autonomie comparable à celle d’un vélo de ville. Ainsi la promenade devient envisageable même pour une personne tétraplégique.

Luciano Fratini lors de l'entraînement le long de la Moselle

Le « handbike » est la version plus performante du tricycle décrit plus haut. Cette machine existe en version de loisir et de compétition et est habituellement utilisée par des personnes se déplaçant en chaise roulante ou des amputées (cf. photo). Cependant, il n’est pas rare de rencontrer des personnes valides pratiquant le handcycling, tellement ce sport est attractif ! En compétition, il existe différentes classes afin de garantir une compétition équitable. On y distingue aussi 2 modèles de handbike, celui sur lequel l’athlète adopte une position dorsale allongée, utilisé par les sportifs avec une lésion médullaire haute, et celui demandant une position agenouillée, favorisé par les athlètes avec une lésion basse ou avec une amputation.

petrabikePour les personnes souffrant de quadriplégie spastique (p. ex. en cas d’infirmité motrice cérébrale), il existe un vélo-tricycle assez particulier, aussi appelé « Pétra-bike » (cf. photo). La personne est en appui sur une selle, mais touche par terre des 2 pieds. Un mouvement même très limité des jambes permet à la personne de se déplacer. Pas besoin donc de maintenir les pieds sur un pédalier et de savoir réaliser des grands mouvements de pédalage. La plupart du temps un appui ventral est prévu pour permettre au pratiquant d’avoir un bon équilibre. Ce vélo permet à des personnes même lourdement handicapées de quitter leur chaise, de se redresser et de se déplacer sur des plus longues distances par leurs propres moyens.
tandem cyclingLes personnes malvoyantes ou aveugles pratiquent le cyclisme en tandem. Ces sportifs doivent évidemment être accompagnés par un pilote voyant (cf. photo). De ce fait ils disposent de moins d’opportunités de pratique et sont fréquemment à la recherche de volontaires pouvant les accompagner dans leurs entraînements. Donc, personnes voyantes, si vous avez envie de découvrir une nouvelle dimension de ce sport, il suffit de manifester votre intérêt.

tricyclePour les personnes ayant des problèmes d’équilibre, il est possible de se déplacer sur un tricycle spécial. La seule distinction avec un vélo classique est la présence d’une 2e roue à l’arrière, permettant d’offrir une base stable (cf. photo). Ce modèle est utilisé en compétition par des athlètes ayant une infirmité motrice cérébrale avec des déficits d’équilibre.

cycling-amputation-legEn cyclisme adapté on trouve aussi le vélo tout à fait classique pratiqué par des personnes avec des lésions minimales au niveau des jambes ou ayant une amputation d’un membre inférieur. Selon le niveau d’amputation, l’athlète va se servir de sa prothèse, ou alors pédaler avec la seule jambe saine (cf. photo). Remarquons que les prothèses utilisées en cyclisme adaptée, très rigides, ne sont pas conçues pour marcher mais servent à transmettre la force sur les pédales de façon optimale.

Public cible

  • Athlètes avec déficience physique : amputation, personnes en chaise roulante, infirmité motrice cérébrale et les autres déficiences physiques
  • Athlètes non-voyants ou malvoyants
  • Athlètes avec déficience intellectuelle
  • Athlètes sourds et malentendants

Où pratiquer ?

Le cyclisme peut se pratiquer à titre individuel ou en club de sport pour personnes valides. Pour plus de renseignements, renseignez-vous sur le site de la Fédération du Sport Cycliste Luxembourgeois.

La Fondation Lëtzebuerger Blannevereenegung (FLB) propose le tandem pour les personnes malvoyantes ou aveugles. Le handcycling est proposé par l’Amicale Sportive des Handicapés Physiques Luxembourg (ASHPL) et les Lux Rollers.

Sur les 3 athlètes élite du Luxembourg Handbike Team dont l’objectif est de participer aux Jeux Paralympiques de Rio 2016, vous trouverez leurs derniers résultats de compétitions internationales sous « actualités » ou « presse », mais également sur le blog handbiken.blogspot.com

Partenaires & Sponsors officiels

logo_dms_transplogo-oeuvre-gris-2Comité Olympique et Sportif LuxembourgoisBGL BNP Paribas Luxembourg

Le Comité Paralypmique Luxembourgeois

Fondé en 1973 sous la dénomination «Fédération Sportive Luxembourgeoise des Handicapés Physiques».
En 2005, la Fédération Sportive Luxembourgeoise des Handicapés change de dénomination et devient le «Luxembourg Paralympic Committee», Comité Paralypmique Luxembourgeois.
Le LPC a pour but de veiller à la représentation, à la promotion et au développement du sport pour personnes handicapées au Grand-Duché de Luxembourg.

PROCHAINS JEUX PARALYMPIQES
.:. RIO 2016

Logo Rio 2016 Jogos ParalìmpicosLogo International Paralympic Committee

Logo European Paralympic Committee

NEWSLETTER .:. Rester à jour :-)